Prolongation du Mandat de l'EMCC

Fondation Urgences Santé - 144 et Centrale Téléphonique des Médecins de Garde 

Le Conseil d'État lance deux projets pour dessiner le futur des deux centrales et de la prise en charge des urgences préhospitalières

À la suite des recommandations du rapport d'audit initié par le Département de la santé et de l'action sociale (DSAS) et aux constats sur le terrain du chef de l'Etat-major cantonal de conduite (EMCC) dans le cadre de son mandat de stabilisation de la Fondation Urgences Santé (FUS), le Conseil d'Etat a décidé de prolonger l'engagement de l'EMCC. Prévu sur une période de 18 mois, il permettra au DSAS de réaliser deux études sur le futur des deux centrales de la FUS. En même temps, ces analyses sont destinées à clarifier les rôles et missions de chaque intervenant du dispositif d'urgence dans une vision stratégique globale de prise en charge des urgences préhospitaières. 

  

Début du mandat confié à l'EMCC (Etat-major cantonal de conduite) par le Conseil d'Etat : 

Le 9 février dernier, le Conseil d’Etat a annoncé par voie de communiqué avoir mandaté le chef de l’Etat-major cantonal de conduite (EMCC) pour stabiliser la situation de la Fondation Urgences Santé (FUS). Ce mandat a pour but d’établir un diagnostic permettant, dans un premier temps, de stabiliser et d’assurer le bon fonctionnement de la FUS.

Une dégradation de l’ambiance de travail signalée le 8 février est à l’origine de cette décision.

Les résultats de deux audits, demandés avant l’attribution de ce mandat, devraient être connus en principe ce printemps encore. Dans le prolongement de ces résultats, des propositions de réorganisation de la FUS, en concertation avec son Conseil de Fondation, seront faites au Conseil d’Etat par le chef de l’EMCC.

Le lendemain de la communication annonçant l’attribution du mandat à l’EMCC, une séance d’information a été organisée en présences de Mmes les Conseillères d’Etat Ruiz et Métraux, ainsi que de M. Gehri, Président du Conseil de Fondation.

Dès l’attribution de ce mandat, le Chef de l’EMCC a constitué une équipe d’officiers et de spécialistes organisés en domaines de base, RH & Finances, Logistique & IT et Opérations. Chaque responsable de ces secteurs a immédiatement débuté l’analyse de la situation pour identifier les mesures correctives à apporter.

Ainsi, le 16 février déjà, la Délégation du Conseil d’Etat désignée pour la gestion de cette opération a pu prendre les premières décisions en matière de renforcement des ressources humaines au profit d’abord de la centrale 144, puis dans un deuxième temps de la CTMG. Un certain nombre de postes vacants ont aussi été mis au concours tant à l’interne qu’à l’externe. Les recrutements des postes supplémentaires ont débuté immédiatement après la prise des décisions.

Afin de fixer le cadre juridique, ainsi que les différentes compétences et responsabilités, une convention a été signée entre l’Etat de Vaud et le Conseil de Fondation. Le chef de l’EMCC, Monsieur Denis Froidevaux, reprend temporairement la direction opérationnelle de la FUS. Le Chef EMCC se voit confier les compétences décisionnelles et de représentation en principe dévolues au Directeur Général de la FUS.